Depuis l’annonce de la transmission de L’enfant et la vie entre l’association Nascita du Nord et une nouvelle équipe, vous avez été très nombreux à exprimer combien ce magazine comptait pour vous.

Vos mots d’encouragement ont été une formidable source d’inspiration dans nos moments de doute.

Fallait-il poursuivre la rédaction d’un magazine qui, en 178 numéros [lien vers les archives], a peut-être fait le tour de toutes les questions liées à l’enfant et à la parentalité ? Fallait-il miser sur le papier dans un monde numérique où tant d’informations circulent ? Comme vous, nous pensons plus que jamais que oui. Si L’enfant et la vie a marqué des générations – les premiers lecteurs abonnent aujourd’hui leurs petits-enfants devenus parents – c’est parce qu’il a su donner à ses lecteurs, dès 1969, le sentiment d’être accompagnés dans leur quotidien de parents ou d’éducateurs, d’être entendus dans leurs questionnements sur des sujets alors peu abordés : la naissance physiologique, le portage, l’allaitement, les besoins fondamentaux des enfants à la lumière de Maria Montessori…. Vous nous remerciez de respecter votre liberté de pensée en transcrivant les propos de spécialistes très différents.

Vous soulignez l’importance des témoignages personnels auxquels vous vous identifiez. Nous allons continuer de cette façon, avec une équipe de professionnels, pour donner plus de visibilité à ce travail, le rendre plus accessible, plus attractif aussi, grâce à une nouvelle maquette.

 

Je n’ai pas eu la chance de faire la connaissance de Jeannette Toulemonde, la fondatrice du magazine et de l’association Nascita du Nord. Je nourris une profonde admiration pour cette mère de sept enfants, bien décidée à faire connaître en France les travaux de Maria Montessori et à créer une dynamique d’échange entre parents. En 2000, devenue rédactrice en chef, Odile Anot pousuit ce travail. Elle me transmet cette belle mission en 2014. En 2015, l’association Nascita du Nord choisit de se concentrer sur sa vocation de lieu-ressources et souhaité transmettre à d’autres l’édition du magazine. C’est avec gratitude que je reprends le flambeau, certaine qu’il pourra éclairer encore beaucoup de parents et d’éducateurs à la recherche d’informations fondées, profondes, respectueuses de l’enfant dès sa conception et jusqu’à l’âge adulte. Je remercie Anne Bideault, nouvelle directrice de publication, et Morgan Railane, gérant de la coopérative CAPresse, d’avoir accepté de se lancer dans l’aventure avec moi – jamais je n’aurais poursuivi sans eux ! Ensemble, et avec vous, nous continuerons à questionner l’enfance et la parentalité, et à chercher des réponses qui sonnent juste pour chacun, pour l’humanité. J’espère que vous serez nombreux à nous lire, à vous abonner surtout ! Notre avenir dépend de votre engagement à nos côtés.