Pour l’entretien central de notre numéro spécial 200, nous avons choisi de donner la parole à Agnès Ledig, ancienne sage-femme et autrice de romans à succès dont Marie d’en haut, Juste avant le bonheur et plus récemment, Se le dire enfin.

POURQUOI CE CHOIX ?

Parce que les romans d’Agnès Ledig en disent long sur la nature humaine et sur les relations familiales diverses. Nous aimons sa grande ouverture d’esprit, sa sensibilité, sa façon de nous faire voir des petites choses de la vie. Agnès Ledig comprend l’enfant et nous aide à le comprendre – le nôtre, celui qu’on a été et qui demeure. Elle invite à s’écouter et être fidèle à soi-même.

Parce que tout cela résonne avec nos valeurs et notre ligne éditoriale.

Parce que nous souhaitions offrir ce cadeau à nos lecteurs.

Dans cet entretien, Agnès Ledig parle des liens entre le métier de sage-femme et celui de romancière, elle explique comment l’écriture l’a aidée à traverser le deuil de son fils et en quoi cette expérience lui a donné la force de sur-vivre. Elle s’adresse aussi aux jeunes parents, les invitant à être moins exigeants envers eux-mêmes, et à s’écouter davantage.

  • Lisez notre entretien avec Agnès Ledig dans le numéro spécial 200 disponible ici et inclus dans l’abonnement en cours, jusqu’au 31 mai ?
  • Ecoutez l’émission “TOut DOux” sur RCF, coanimée par Elisabeth Martineau, rédactrice en chef, en podcast ici ?

Photo : Eric Matheron-Balaÿ  ©Flammarion


Cet article fait partie du numéro 200 (→ Acheter)
Seuls quelques articles sont repris sur le site. Pour n’en manquer aucun,
abonnez-vous au magazine imprimé !