Avec la pandémie actuelle, les jeunes mères souffrent d’un sentiment accru d’isolement. Pour la Fête des mères, offrez-leur du soutien !

Je ne me suis jamais sentie aussi seule que depuis la naissance de ma quatrième enfant.

Delphine est au bord des larmes. Sa fille de six mois est très demandeuse de son attention, pleure beaucoup et dort peu. Delphine manque de temps pour elle et s’épuise. Vivant en pleine campagne, elle dit n’avoir aucun lieu où aller pour rencontrer d’autres mamans. “On ne s’invite plus entre nous tellement la peur d’attraper le Covid-19 est grande chez certaines.”

La pandémie actuelle renforce le sentiment d’isolement des jeunes mères. Beaucoup de Lieux d’accueil parent-enfant (LAEP) restent fermés, les PMI doivent suivre des protocoles compliqués pour recevoir les mères… Résultat : notre association n’a jamais été autant sollicitée !

Ce sont les paroles d’Elise Marcende, présidente de l’association Maman Blues, néanmoins heureuse de voir reprendre les réunions de soutien de l’association, en présentiel. Elle constate non seulement un sentiment d’isolement accru, mais un besoin important des jeunes mères de parler de leur accouchement. Pour celles qui l’ont vécu pendant le premier confinement, il leur faudrait du temps pour se remettre de l’environnement anxiogène dans lequel elles ont mis au monde leur bébé. Après l’état de sidération en mars dernier, les règles de sécurité sanitaire changeaient sans cesse, les pères étaient souvent mis l’écart et leur présence en salle d’accouchement souvent interdite. En post-partum, les mères se trouvaient seules, sans visite et une fois rentrée à la maison, elles n’ont pu bénéficier de l’aide de leur entourage, et notamment celle des grands-parents.

Vous êtes une jeune mère en difficulté ? Vous vous sentez seule ? Voici quelques pistes proposées par Elise Marcende :

  • Donnez rendez-vous à vos copines au parc. Vos enfants seront ravis de jouer, et vous aurez l’occasion de parler avec d’autres adultes – ouf !
  • Demandez de l’aide – confiez votre bébé, même une heure pour flâner au supermarché ou prendre l’air.
  • Demandez le suivi d’une sage-femme à votre retour de maternité – vous avez droit à douze consultations remboursées à 100% par la Sécurité sociale.
  • Profitez des réseaux d’aide en ligne dont celui de Maman Blues, mais aussi : CIANE, Allo Parents Bébé, Le Fil des Pâtes au beurre
  • Faites appel aux services d’une doula et d’une accompagnante périnatale
  • Créez avec vos voisines et vos voisins des chaînes de solidarité et d’entraide entre vous.

Et bien sûr, notre conseil à nous : lisez L’Enfant et la vie, une ressource indispensable depuis 1969. Abonnez-vous et rejoignez notre “Cercle des lecteurs”. Vous serez invité(e) invité(e) à nos réunions en ligne !

Ecoutez notre chronique radiophonique sur ce sujet ici

Notre OFFRE du moment :

Abonnez-vous à L’Enfant et la vie. Commandez en plus le n° 199 : “Devenir et être parent en temps de Covid”,
nous vous offrons les frais d’envoi (1,20 en France)
Code promo : SOUTIEN

 


Cet article fait partie du numéro 199 (→ Acheter)
Seuls quelques articles sont repris sur le site. Pour n’en manquer aucun,
abonnez-vous au magazine imprimé !