Peu connue en France, l’approche pédagogique élaborée par Caleb Gattegno au cours de la deuxième partie du 20ème siècle mérite notre attention. Des enseignants y trouvent une ouverture passionnante. Reportage.

Dans la classe de CP d’Estelle Chastrusse, à la Cité scolaire internationale de Lyon, les élèves arrivent petit à petit ce vendredi matin. Originaires du Japon, d’Italie, d’Allemagne… ou de France, ils apprennent ici à écrire et à lire grâce à l’approche Gattegno et notamment par “la lecture en couleurs”, un outil décliné en plusieurs langues pour l’apprentissage de la lecture dans sa propre langue.

Un panneau à fond noir rempli de rectangles de plusieurs couleurs est affiché au tableau. Chaque rectangle représente un phonème de la langue française. Une ligne horizontale sépare les sons qui “tapent”, les consonnes, des sons qui “chantent”, les voyelles. Avant l’appel de la maîtresse, Enzo prend un pointeur et s’approche du panneau. Plusieurs camarades se regroupent autour de lui. Silence. Il pointe sur un rectangle orange, “Mmmm” prononcent ses amis. Il pointe sur un rectangle marron. “On” répondent les enfants. D’un rectangle à l’autre, ça fait “mon”. “ Très bien !” dit le “maître”. Et il continue jusqu’à créer une phrase. Ses camarades veulent connaître la suite.

Lorsque toute la classe se rassemble devant la maîtresse, c’est un peu plus compliqué. Gattegno voulait que l’enseignant guide chaque élève à son rythme en intervenant le moins possible pour que ce dernier construise ses propres stratégies, mais lorsque les élèves sont nombreux, ce n’est pas si évident. Ils suivent néanmoins en silence le pointeur. Ils apprennent aujourd’hui que le rectangle bleu clair correspond au son “ch”. Estelle exagère le mouvement de ses lèvres pour que les enfants voient comment faire avec leur bouche pour produire ce son. Ils l’imitent. Ensuite, elle montre sur un autre panneau – appelé le Fidel®- la combinaison de lettres qui produisent le “ch”. Sur un Fidel, on trouve toutes les différentes façons d’orthographier un même son dans une langue donnée.

“Seule la conscience est éducable chez l’être humain”
Caleb Gattegno

Estelle Chartrusse est très heureuse de proposer cette approche dans sa classe pour la deuxième année consécutive : “Un enfant qui pointe et énonce un mot montre tout de suite où il en est dans son interprétation des sons – première étape essentielle pour pouvoir écrire” dit-elle. Sur le plan neurobiologique, cette approche se fonde sur la manière dont on apprend sa langue maternelle. Au lieu de mémoriser, un exercice énergivore et peu utile selon Gattegno, l’enfant apprend par rétention – tout ce qu’il voit s’imprime naturellement sur sa rétine, et par le plaisir d’explorer, de chercher, de déduire, de jouer. Les sons forment des images auditives. La lecture vient petit à petit par une série de prises de conscience et de jeux qui permettent de pratiquer, chacun à son rythme.

C’est l’heure de la récré pour cette classe de CP. Avant de sortir, la petite Lila finit un exercice dans son livret de sons. Elle avait décroché pendant la leçon sur le “ch”. “C’est ça aussi, Gattegno, explique Estelle, être à l’écoute de l’enfant jusqu’à pouvoir entendre qu’il a besoin d’autre chose à un moment donné.” L’essentiel de cette approche réside dans le fait qu’il prenne conscience de ses difficultés et trouve lui-même le moyen de les surmonter. L’enseignant n’est qu’un guide sur ce chemin, au service de l’enfant.

Cet article fait partie du numéro 179 (→ Acheter)

Caleb Gattegno (1911-1988)

Dans la lignée de Montessori, Freinet, Decroly… Caleb Gattegno a laissé son nom à une approche pédagogique fondée sur l’expérience, la recherche, l’observation, l’exercice de la liberté. Mathématicien né en Egypte, il a créé des outils pour l’apprentissage de la lecture (Lecture en couleurs), des langues étrangères (Silent Way – il en parlait 40 lui-même) et des mathématiques (Géoplans). Il a été missionné par l’UNESCO pour résoudre les problèmes d’analphabétisme en Ethiopie.

Des Chemins pour Apprendre. Nos remerciements à Martine Poirson pour son aide sur cet article. www.dcpalyon.fr. Pour se former : www.aster-formation.org.

Photos avec l’aimable autorisation de l’association Une Education Pour Demain (UEPD) qui, depuis 1978, dispense des formations à l’approche Gattegno :  www.uneeducationpourdemain.org.