Balthazar et Louise sont un couple franco-suédois. Leur premier enfant est né en Suède en janvier dernier. Là-bas, l’administration laisse aux parents trois mois pour nommer leur enfant.

« Ça change, de pouvoir attendre la naissance, plutôt que de se décider au cours de la grossesse. Les Français nous disaient : ‘Alors, le prénom ?’ Il y avait chez eux comme un stress, une angoisse de nommer, que nous n’avions pas. Je me suis réjouis que l’on puisse se confronter à la réalité de ce que c’est, d’avoir un bébé ! Tu peux vérifier si ton enfant est plutôt un ‘Bernard’ ou un ‘Michel’ ! »

Durant la grossesse, ils avaient pensé au prénom Jeanne comme une possibilité. Juste après qu’elle soit née, pour Louise, il était évident que « c’était bien une Jeanne » ! Mais pendant la première semaine, ils n’en ont pas parlé.

« On l’appelait ‘le caramel’, ‘le bébé’, ‘elle’, ‘no-name’. »

Pour Balthazar, « donner un prénom aussi vite qu’en France, c’est violent ! C’est étrange de nommer une personne qu’on n’a encore jamais vue ! Nommer, c’est catégoriser, c’est donner une limite à quelque chose, c’est pour toute la vie ! » Louise constate que chaque nouveau-né a son caractère, mais qui ne correspond pas à tous les prénoms. Ils ont donc attendu. Attendu que le bébé confirme l’un ou l’autre de leurs choix. Au bout de dix jours, quand le bouleversement des premiers jours était retombé, ils en ont reparlé : « Petit à petit, reconnaît Balthazar, il y a une envie de nommer. » Louise penchait pour « Jeanne ». Balthazar a éprouvé le besoin d’essayer :

« Pendant quelques jours, pour me décider, il fallait que je le dise, que je le prononce, que je le déguste, pour le sentir. Ça m’a pris trois quatre jours, je disais ‘Jeanne’ en la regardant. Et puis une fois qu’elle était Jeanne, ça l’a changée. C’est performatif : elle devient ‘Jeanne’, c’est elle ! Pour la famille, le prénom crée une attache : ils peuvent en parler. »

En Suède, il existe une fête appelée « Le don du prénom ». Ce n’est pas vraiment un baptême, ni un anniversaire, mais un moment privilégié organisé par les parents autour de leur bébé, plusieurs mois après la naissance.

 

EDIT : L’ensemble de notre article “Ce qui se noue autour du prénom” est paru dans le n°189, disponible dans le Pack été, actuellement en promotion.