“Je me suis rendu compte que j’avais le réflexe de demander à ma fille de débarrasser sa tasse, son assiette, mais que souvent, pour mon fils, je le faisais moi-même.” Cette mère de deux enfants était stupéfaite de ce constat. “Je revendique beaucoup une répartition des rôles équitables entre mon compagnon et moi, constate une autre lectrice, mais j’avoue avoir eu honte quand mes enfants m’ont fait remarquer que je ne passais jamais la tondeuse, ou que je ne savais pas manipuler la perceuse…”

Il faut le reconnaître, on est tellement imprégné de certaines habitudes qu’il est difficile de prendre de la hauteur ! Rédiger le dossier “Une éducation féministe pour mon fils” a bousculé l’équipe de L’Enfant et la vie : même en étant informé et vigilant, on laisse passer plein de stéréotypes ! Ça fait réfléchir…